SÉLÉNIUM

Le sélénium (Se) est un composant essentiel d'une enzyme (glutathion peroxydase) qui vient en aide à un antioxydant important pour détoxifier le lipoperoxyde et le peroxyde d'hydrogène, toxiques pour les membranes cellulaires et pouvant se développer pendant l'effort et dans certaines maladies. Il vient également en complément de la vitamine E et contribue à la fonction musculaire. Enfin, le sélénium joue un rôle dans le contrôle du métabolisme des hormones thyroïdiennes.

Fonction :

Le sélénium (Se) est un composant essentiel d'une enzyme (glutathion peroxydase) qui vient en aide à un antioxydant important pour détoxifier le lipoperoxyde et le peroxyde d'hydrogène, toxiques pour les membranes cellulaires et pouvant se développer pendant l'effort et dans certaines maladies. Il vient également en complément de la vitamine E et contribue à la fonction musculaire. Enfin, le sélénium joue un rôle dans le contrôle du métabolisme des hormones thyroïdiennes.

Sources :

Aliments courants : 0,01 à 0,3 mg/kg de matière sèche.

Besoins quotidiens (NRC, 2007) :

0,1 mg/kg de matière sèche. Maximum : 2 mg/kg de matière sèche.

Remarque : un cheval de 500 kg consomme environ 2 % de son poids corporel par jour, c'est-à-dire 10 kg de matière sèche alimentaire par jour.

Insuffisance :

Myopathie (maladie des muscles) : muscles pâles, faiblesse, locomotion déficiente, difficulté à l'allaitement et à avaler, douleur à la respiration, fonction cardiaque déficiente. Les manifestations cliniques et morphologiques de l'insuffisance en sélénium sont affectées par le statut de la vitamine E prise en concomitance.

Excès :

Cécité, pression au niveau de la tête, sudation, douleurs abdominales, coliques, diarrhées, augmentation du rythme cardiaque et du taux respiratoire, léthargie, mort. Perte de poils et modifications au niveau des sabots après ingestion d'une haute dose de sélénium. La toxicité chronique du Se est caractérisée par l'alopécie (crinière et queue), ainsi que par des fissures au niveau des sabots autour du bourrelet.

Quand les problèmes peuvent-ils apparaître ?

- Les sols alcalins sont plus propices à l'accumulation de sélénium dans les plantes. Les conditions de sécheresse favorisent une croissance plus en profondeur des racines, où les concentrations en Se dans le sol peuvent être plus élevées. Elles incitent également les animaux à consommer des plantes où le Se s'est accumulé, alors qu'en temps normal ils les ignoreraient, et peuvent donc s'avérer toxiques si elles sont consommées (aster-Xylorhiza ligneuse, goldenweed-Oonopsis, astragale).

- Traitement des fibres par alkali.

- On compte parmi les régions dont les sols présentent une insuffisance en sélénium la Nouvelle-Zélande, certaines zones de l'Écosse, les États de l'est et de l'ouest des États-Unis, et le nord de l'Allemagne.

PRODUITS AVEC CET INGREDIENT

Aliment complémentaire riche en oligoéléments,...

Aliment complémentaire minéral sous forme de granulés...

Aliment complémentaire pour chevaux contenant un...

Aliment complémentaire spécialement formulé pour...