Réglisse (Glycyrrhiza glabra)

Cette plante était déjà connue des Grecs, puisque citée dans les textes d'Hippocrate, mais aussi des Romains, qui obtenaient l'extrait de réglisse de la même manière que nous le faisons aujourd'hui.

Parties utilisées :

Racine, stolon

Cette plante était déjà connue des Grecs, puisque citée dans les textes d'Hippocrate, mais aussi des Romains, qui obtenaient l'extrait de réglisse de la même manière que nous le faisons aujourd'hui.

Botanique

La réglisse pousse dans les régions subtropicales et tempérées chaudes, en particulier dans les pays méditerranéens et en Chine.

Constituants

Ses principaux constituants sont les flavonoïdes (glyzarin en particulier) et les saponines (Glycyrrhizin glycoside ou acide glycyrrhizique [1 à 24 %]).

Interactions possibles

Herbes - Éventuellement avec les herbes ayant des effets sur le système cardiaque ou laxatifs stimulants. Médicaments - Éventuellement avec les médicaments antihypertenseurs et les corticoïdes. L'usage excessif ou prolongé de la réglisse peut provoquer une hypokaliémie.

Commentaires

Traditionnellement utilisée en cas d'asthme, de bronchite chronique et de toux. Son activité antimicrobienne par rapport à Staphylococcus aureus, Mycobacterium smegmatis et Candida albicans a été documentée et attribuée à ses constituants isoflavonoïdes (glabridine, glabrol et leurs dérivés). Son activité antivirale a été étudiée pour l'acide glycyrrhétinique, qui interagit avec les structures du virus pour produire différents effets selon le stade viral affecté. Son action anti-inflammatoire non négligeable est observable par l'action de l'acide glycyrrhétinique contre l'érythème dû aux UV.

Pharmacopée et autres monographies

ESCOP 2003, BP 2007, Ph Eur 2007, USP29/NF24 WHO

PRODUITS AVEC CET INGREDIENT

Aliment complémentaire liquide pour chevaux contenant...

Aliment complémentaire particulièrement recommandé...